Quand je veux délasser mon esprit, ce n'est pas l'honneur que je cherche, c'est la liberté.
PARTAGER

« Portage/La prochaine fois »

Sarzènes, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1983

Et j’arrive à un autre portage de toi
ma lieuse ma fibreuse
mon paquet de nerfs
avec un poème en bandoulière
et des blessures de canot d’écorce
aux épaules
mais je ne connais pas la fatigue
avec toi
des fois, on saute ensemble dans le lit
des voiliers de rires passent dans la chambre
comme des outardes
et se posent dans les étangs de ta peau

je tire dans le tas
chevrotine de baisers

avec du plomb dans l’aile
ils repartent pour un autre pays
le pays de la prochaine fois